Réconciliation

Le soir de Pâques, le Seigneur Jésus se montra à ses apôtres et leur dit : « Recevez l’Esprit Saint. Ceux à qui vous remettrez les péchés, ils leur seront remis. Ceux à qui vous les retiendrez, ils leur seront retenus. »

Evangile selon saint Jean , chapitre 20

Ce sacrement, aussi appelé « sacrement du pardon » ou « confession ».

Ce sacrement est le signe de l’amour infini de Dieu. Le pardon de Dieu est toujours possible, si nous faisons une démarche vraiment sincère. En se reconnaissant pécheur, nous croyons que l’amour infini de Dieu est toujours le plus fort. Le dialogue avec un prêtre est le signe efficace de la réconciliation avec Dieu et avec nos frères.

Pourquoi se confesser

Comment se confesser ?

Avant l’aveu de mes péchés, je peux demander au prêtre qu’il me bénisse pour être soutenu dans ma démarche de réconciliation. A la fin de l’échange, j’exprime mon sincère regret en disant un acte de contrition :

Mon Dieu, j’ai un très grand regret de t’avoir offensé, parce que tu es infiniment bon, infiniment aimable, et que le péché te déplaît. Je prends la ferme résolution avec le secours de ta Sainte Grâce de ne plus t’offenser et de faire pénitence.

Acte de contrition

Après avoir reçu l’absolution, je ne manque pas de rendre grâce au Seigneur pour son amour pour moi.