Eucharistie

Participant réellement au Corps du Seigneur dans la fraction du pain eucharistique, nous sommes élevés à la communion avec lui et entre nous. Puisqu’il n’y a qu’un seul pain, à nous tous nous ne formons qu’un corps, car tous nous avons part à ce pain unique » (1 Co 10, 17). Nous devenons ainsi les membres de ce corps (1 Co 12, 27), « étant chacun pour sa part membres les uns des autres» (Rm 12, 5).

Vatican II, Constitution Lumen Gentium sur le mystère de l’Église, n°7

Première communion des enfants

L’âge n’est pas un critère suffisant pour décider si votre enfant peut faire sa première communion. Il faut discerner s’il est prêt, s’il en a le désir et si vous – les parents – êtes assez engagés dans son accompagnement. Il s’agit de discerner si, en famille, vous souhaitez prendre votre place dans le corps du Christ qui est l’Eglise.

Habituellement, c’est en CM1 que nous commençons à présenter la communion à vos enfants dans le cadre du catéchisme.

Communion à domicile

Vous souhaitez porter la communion à des personnes malades ou âgées du quartier, faîtes-vous connaître. Indiquez nous des personnes de votre entourage qui seraient heureuses d’être visitées.

Intentions de messe

C’est une tradition ancienne de prier pour les vivants et pour les morts. Vous pouvez demander qu’une messe soit célébrée à leur intention. C’est une façon simple de leur manifester, dans la prière, qu’elles comptent pour vous et que vous les aimer.

Le plus simple : passer aux heures d’accueil ou avant une messe pour fixer la date et préciser l’intention. Il est habituel de faire une offrande une offrande à la paroisse à cette occasion. Chacun donne ce qu’il peut, ce qu’il veut. Un montant est suggéré, le même partout en France : 18 €.