En lisant la Bible

Ignorer les Écritures, c’est ignorer le Christ.

Saint Jérôme (347-420), traducteur de la Bible

Nous avons plusieurs représentations qui nous viennent à l’esprit lorsqu’on évoque la figure de Jésus. Il y a celles transmises par les peintures, les romans, les films, etc. Souvent très belles, mélant réalité et fiction.

Pour connaître Jésus-Christ, il faut aller à la source. Rien ne remplace la fréquentation des évangiles, les témoignages des premiers disciples.

Lecture personnelle

Pour commencer la lecture chez vous, nous vous conseillons l’une de ces traductions, qui sont accompagnées d’introductions et de notes explicatives :

  • La Traduction Œcuménique de la Bible (TOB) a notre préférence car elle est commune aux Catholiques, Protestants et Orthodoxes. Les notes sont très développées.
  • La Bible de Jérusalem (BJ) est le fruit du travail de l’École biblique et archéologique française des dominicains de Jérusalem. C’est une référence.

Vous pourriez commencer par l’Evangile selon saint Luc. Il est complet et a été rédigé pour des lecteurs qui ne connaissaient pas la première partie de la Bible (Ancien Testament).

La librairie de la paroisse propose des TOB.

Lecture partagée

Pour approfondir votre lecture, vous aurez besoin de partager vos découvertes avec d’autres. Vous aurez peut-être aussi des questions, comme cet homme que Philippe, un disciple de Jésus, rejoignit sur une route de Jérusalem :

Philippe entendit l’homme qui lisait le prophète Isaïe ; alors il lui demanda : « Comprends-tu ce que tu lis ? » L’autre lui répondit : « Et comment le pourrais-je s’il n’y a personne pour me guider ? » Il invita donc Philippe à monter et à s’asseoir à côté de lui.

Actes des Apôtres, chapitre 8

Notre paroisse propose un groupe biblique pour accompagner votre lecture personnelle.

Vous pouvez aussi suivre les cours publics de l’École Cathédrale. Nous vous conseillons l’initiation à la Bible sur 2 ans (en journée ou en soirée).